Bienvenue sur les pages du Ministère fédéral des Affaires étrangères

Informations sur les demandes de visa

06.10.2020 - Article

Vous trouverez ici des informations sur les demandes de visa et le renouvellement de visas.

1. Traitement des demandes de visa

À l’heure actuelle, la délivrance de visas n’est possible que dans les cas exceptionnels suivants:

  • les professionnels de la santé, les chercheurs dans le domaine de la santé et le personnel soignant pour les personnes âgées
  • le personnel travaillant dans le secteur du transport de marchandises et les autres personnels de transport
  • les travailleurs saisonniers du secteur agricole
  • les marins transitant vers le port de départ d’un navire ou vers un aéroport pour retourner dans un État tiers
  • les visites provisoires dans les cas suivants :
    - Les visites de ressortissants d’un État tiers qui sont des membres de la « famille nucléaire » (laquelle comprend les conjoints, les partenaires enregistrés, les enfants mineurs et les parents d’enfants mineurs) de ressortissants allemands, de ressortissants de l’UE, d’Islande, du Liechtenstein, de Norvège, de Suisse ou du Royaume-Uni, ou de ressortissants d’un État tiers disposant d’un droit de séjour en Allemagne, ces visites s’effectuant avec la « famille nucléaire » ou seul. Si le / la conjoint(e) ou le / la partenaire enregistré(e) est un(e) ressortissant(e) d’Allemagne, de l’UE, d’Islande, du Liechtenstein, de Norvège, de Suisse ou du Royaume-Uni, il est possible de lui rendre visite, qu’il / elle réside ou non de façon permanente en Allemagne.
    - uniquement pour des raisons familiales impératives (naissances, mariages, décès/obsèques ou autres cas exceptionnels particuliers, en présence d’une raison familiale impérative) :
    Les visites de parents aux premier et second degrés ne faisant pas partie de la « famille nucléaire » (c’est-à-dire enfants majeurs, parents d’enfants majeurs, frères et sœurs et grands-parents) de ressortissants allemands, de ressortissants de l’UE, d’Islande, du Liechtenstein, de Norvège, de Suisse ou du Grande-Bretagne, ou de ressortissants d’un États tiers disposant d’un droit de séjour en Allemagne
    - les visites du/de la partenaire, ressortissant(e) d’un État tiers, à son/sa partenaire non marié(e)/non enregistré(e) en Allemagne. Le partenaire auquel il est rendu visite doit être un ressortissant allemand, un ressortissant d’un autre État membre de l’UE, d’Islande, du Liechtenstein, de Norvège, de Suisse ou de Grande-Bretagne, ou un ressortissant d’un État tiers disposant d’un droit de séjour en Allemagne.
    a) La condition préalable est que la relation/le partenariat porte sur le long terme, c’est-à-dire qu’elle/il s’inscrive dans la durée, et que les deux partenaires se soient rencontrés personnellement en Allemagne au moins une fois auparavant ou que, jusqu’à récemment, ils aient eu un domicile commun à l’étranger.
    b) Afin d’en apporter la preuve, il convient de fournir les documents appropriés suivants :
    L’invitation écrite de la personne domiciliée en Allemagne (avec copie de sa carte d’identité ou de son passeport), une déclaration des deux partenaires concernant leur relation (pour la visite) ainsi que des pièces justificatives attestant leur rencontre personnelle effectuée précédemment (en particulier à l’aide de tampons apposés dans les passeports ou de documents de voyage/billets d’avion ou pièces justificatives attestant un domicile commun à l’étranger (p. ex. attestations de domicile)). Il est possible de fournir en complément une documentation sur la base de photos, des réseaux sociaux, d’une correspondance par lettre ou E-Mail.

    - En cas de raisons impérieuses :
    Visites de couples non mariés voyageant ensemble depuis l’étranger (p. ex. mariage, maladie ou obsèques d’un parent proche). Un des partenaires doit être un ressortissant allemand ou un ressortissant d’un autre État membre de l’UE ou d’Islande, du Liechtenstein, de Norvège, de Suisse ou du Royaume-Uni.
    a) La condition préalable est que la relation / le partenariat porte sur le long terme, c’est-à-dire qu’elle / il s’inscrive dans la durée, et que les deux partenaires aient un domicile commun à l’étranger.
    b) Afin d’en apporter la preuve, il convient de fournir les documents appropriés suivants :
    Explication écrite de la raison impérieuse justifiant l’entrée commune sur le territoire allemand, une déclaration des deux partenaires concernant leur relation (pour entrée commune sur le territoire allemand) ainsi que des pièces justificatives attestant leur relation, en particulier celles attestant un domicile commun à l’étranger (p. ex. attestations de domicile) ; il est possible de fournir en complément une documentation sur la base de photos, des réseaux sociaux, d’une correspondance par lettre ou e-mail.

  • les diplomates, le personnel des organisations internationales, le personnel militaire et les travailleurs humanitaires dans l’exercice de leurs fonctions
  • les passagers en transit
  • les personnes ayant besoin d’une protection internationale ou d’une protection pour d’autres motifs humanitaires, y compris pour des raisons médicales urgentes
  • les demandes de regroupement familial. Si l’entrée sur le territoire allemand est possible en vue d’un séjour de longue durée dans l’un des cas exceptionnels susmentionnés, il est également possible que les membres de la famille entrent ensemble sur le territoire allemand (par ex. entrée simultanée sur le territoire du conjoint et des enfants mineurs du travailleur qualifié)
  • les demandes de travailleurs qualifiés et de travailleurs hautement qualifiés relevant des catégories suivantes :
    - les travailleurs qualifiés disposant d’une offre concrète d’emploi telle que définie par la loi (articles 18, paragraphe 3, 18a et 18b de la loi relative au séjour des étrangers en Allemagne - AufenthG) et dont la preuve est apportée par la Déclaration d’emploi
    - les scientifiques/chercheurs (article 18d de la loi relative au séjour des étrangers en Allemagne - AufenthG)
    - les personnes détachées (article 19c, paragraphe 1, de la loi relative au séjour des étrangers en Allemagne - AufenthG, en liaison avec l’article 10 du règlement relatif à l’autorisation d’exercer un emploi pour les étrangers nouvellement arrivés - BeschV) et les personnels employés dans les technologies de l’information et de la communication, à condition qu’il s’agisse de cadres et de spécialistes (articles 19, paragraphe 2, et19b de la loi relative au séjour des étrangers en Allemagne - AufenthG)
    - les cadres
    - les cadres et spécialistes (article 19c, paragraphe 1, de la loi relative au séjour des étrangers en Allemagne - AufenthG, en liaison avec l’article 3 du règlement relatif à l’autorisation d’exercer un emploi pour les étrangers nouvellement arrivés - BeschV)
    - les spécialistes en informatique (article 19c, paragraphe 2, de la loi relative au séjour des étrangers en Allemagne - AufenthG, en liaison avec l’article 6 du règlement relatif à l’autorisation d’exercer un emploi pour les étrangers nouvellement arrivés  - BeschV)
    - les emplois servant l’intérêt public (article 19c, paragraphe 3, de la loi relative au séjour des étrangers en Allemagne - AufenthG)

    - Les voyageurs d’affaires, s’ils remplissent les conditions de l’article 16, alinéa 2, BeschV, ainsi que pour se rendre sur des salons

    Pour l’entrée sur le territoire en tant que travailleur qualifié ou hautement qualifié, le demandeur doit prouver que sa présence en Allemagne est obligatoire (p. ex. au moyen d’un contrat de travail), que son emploi est nécessaire d’un point de vue économique et que ce travail ne peut pas être reporté à plus tard ni être effectué depuis l’étranger (présentation d’une attestation de l’employeur / du donneur d’ordre). La nécessité économique fait référence aux relations économiques et / ou à l’économie de l’Allemagne ou du marché intérieur. Le voyageur est tenu de se munir des justificatifs correspondants lors de son déplacement et de les présenter au contrôle aux frontières.
    Les voyageurs d’affaires indépendants ou employés souhaitant entrer sur le territoire allemand doivent démontrer de manière suffisamment plausible que leur entrée sur le territoire est absolument indispensable, y compris en tenant compte de la pandémie. En guise de preuve, une déclaration signée à la main concernant la nécessité absolue d’effectuer un voyage d’affaires de courte durée et délivrée par le partenaire commercial ou l’employeur en Allemagne est nécessaire. Une déclaration délivrée par un partenaire commercial ou employeur de l’État d’envoi (État tiers) à elle seule ne suffit pas.
    Pour prouver que leur entrée sur le territoire allemand est absolument indispensable pour se rendre sur des salons, les voyageurs d’affaires doivent se munir des documents suivants : pour les exposants des salons, une confirmation de l’organisateur du salon concernant la participation ; pour les visiteurs des salons, le billet d’entrée au salon ainsi que la confirmation d’au moins un exposant indiquant que le voyageur d’affaires a un rendez-vous d’affaires sur place.

  • Les étudiants dont les études ne peuvent pas être effectuées entièrement depuis l’étranger. Toutes les personnes qui disposent d’un avis d’admission (même si un cours de langue ou un stage a lieu en amont) relèvent de cette exception. En revanche, ne peuvent pas en bénéficier les candidats ayant postulé pour faire des études en Allemagne et les personnes venant en Allemagne p. ex. pour y suivre un cours de langue et chercher ensuite à intégrer un programme d’études universitaires (cours de langue isolé). Les documents correspondants doivent également être présentés au contrôle aux frontières.

  • Les apprentis qui suivent une formation qualifiée. Il doit s’agir d’une formation dans une profession reconnue par l’État ou dans une profession équivalente réglementée dont la durée prévue est de deux ans minimum (un cours de langue préparant à la formation est également possible). La condition préalable est la fourniture d’une attestation de l’organisme de formation confirmant que la présence de l’intéressé est nécessaire (sur place et pas uniquement en ligne) malgré la situation actuelle liée à la pandémie de Coronavirus.

  • les personnes participant à des mesures de qualification en vue de faire reconnaître leur formation professionnelle suivie à l’étranger. Dans ce cas, il faut également fournir une attestation de l’organisme de formation confirmant que la présence de l’intéressé est nécessaire (sur place et pas uniquement en ligne) malgré la situation actuelle liée à l’épidémie due au coronavirus.
  • les élèves qui fréquentent un internat pendant au moins six mois (le cas échéant, avec un cours de langue en amont).

2. Procédure simplifiée de délivrance d’un nouveau visa

I. Visas nationaux (pour les séjours de longue durée ; visas de catégorie D)

Les restrictions d’entrée actuelles ainsi que les restrictions de sortie locales peuvent ou ont pu, dans certaines circonstances, rendre impossible l’utilisation, pendant sa durée de validité, d’un visa national délivré par l'ambassade d'Allemagne à Ouagadougou avant même l’entrée en vigueur le 17 mars 2020 desdites restrictions d’entrée.

Par conséquent, dès que l’entrée sur le territoire allemand est de nouveau possible, un nouveau visa national peut être délivré sur demande dans le cadre d’une procédure simplifiée. Cette procédure n’est possible que si le seul changement concerne la date du voyage. Le motif et le lieu de séjour doivent rester identiques.

La demande informelle de délivrance d’un nouveau visa selon une procédure simplifiée doit être déposée auprès de l'ambassade d'Allemagne à Ouagadougou jusqu’au 31 décembre 2020 inclus. Pour ce faire, le formulaire de contact peut être utilisé. Le cas échéant, il est nécessaire de soumettre les documents actuels qui prouvent que les conditions préalables sur la base desquelles le visa initial a été délivré sont toujours remplies. En principe, il n’est pas nécessaire d’obtenir un nouvel entretien personnel ni de prendre rendez-vous.

II. Visas Schengen (pour les séjours courts dont la durée n’excède pas 90 jours ; visas de catégorie C)

Une procédure simplifiée de délivrance d’un nouveau visa n’est pas possible actuellement pour les visas Schengen (séjours d’une durée maximale de 90 jours par période de 180 jours).

Textes de loi dans lesquels figurent les conditions d’entrée sur le territoire

arrivée en Allemagne
arrivée en Allemagne © dpa

Pour se rendre en Allemagne, les ressortissants du Burkina Faso et du Niger ont besoin d'un visa.
Le type de visa dépend de la durée prévue du séjour. Vous souhaitez passer un court séjour en Allemagne, par exemple en tant que touriste ? Ou bien prévoyez-vous de rester plus longtemps, par exemple dans le cadre de vos études ?
Veuillez d’abord sélectionner la durée prévue de votre séjour:


Séjour de courte durée (inférieur à 90 jours, par exemple pour les séjours touristiques ou les voyages d’affaires)
Séjour de longue durée (supérieur à 90 jours, par exemple dans le cadre des études, du travail ou du regroupement familial)


Avec l'aide du Visa-Navigator (disponible en allemand et en anglais), vous pouvez également savoir quel visa vous convient.



Entrée de la main‑d’œuvre qualifiée sur le territoire allemand

FAQ

On distingue entre un emploi qualifié et d’autres types d’emploi. Avant de commencer une activité professionnelle, vous devez disposer d’un titre de séjour vous autorisant à exercer cette activité*. Avant de venir en Allemagne, vous devez déposer une demande de visa auprès de la représentation allemande à l’étranger (ambassade ou consulat général) compétente pour votre domicile**. Dans la plupart des cas, le visa ne peut être délivré que si l’Agence fédérale pour l’emploi a donné son accord. Si vous avez déjà séjourné en Allemagne, le service des étrangers compétent pour votre futur domicile doit lui aussi donner son accord. Ces accords sont normalement sollicités par la représentation à l’étranger. Une fois toutes les conditions remplies, vous obtiendrez un visa national valable pour une durée de six mois. Pendant cette période, vous devez déposer une demande de titre de séjour national auprès du service des étrangers.

* Cela ne s’applique pas si vous bénéficiez de la liberté de circulation conformément à la législation européenne. Les personnes bénéficiant de la liberté de circulation sont les ressortissants de l’Union européenne, de la Norvège, de l’Islande, du Liechtenstein et de la Suisse ; elles peuvent entrer sur le territoire allemand sans visa et n’ont pas besoin d’autorisation pour exercer un emploi. En règle générale, les proches accompagnateurs venant d’un pays tiers doivent disposer d’un visa d’entrée accordé lors d’une procédure simplifiée et, une fois sur le territoire allemand, bénéficient des mêmes privilèges que leurs proches bénéficiant de la liberté de circulation.

** Si vous avez la nationalité australienne, israélienne, japonaise, canadienne, sud-coréenne, néo-zélandaise ou américaine, vous pouvez entrer sur le territoire allemand sans visa. Vous pouvez déposer une demande de titre de séjour national auprès du service des étrangers compétent pour votre futur domicile allemand. Si vous souhaitez travailler immédiatement après votre arrivée en Allemagne ou commencer votre activité professionnelle avant d’avoir reçu votre titre de séjour national, il vous faut déposer une demande de visa.

On distingue entre les travailleurs qualifiés ayant une formation professionnelle et ceux ayant une formation académique. Les formations étrangères doivent être reconnues en Allemagne. Les travailleurs qualifiés ayant une formation professionnelle doivent avoir suivi une formation professionnelle qualifiée ; conformément à la législation allemande, la durée prévue d’une telle formation est de deux ans minimum. Les travailleurs qualifiés ayant une formation académique doivent être titulaires d’un diplôme universitaire. Les travailleurs qualifiés peuvent uniquement exercer une activité professionnelle qualifiée.

En tant que travailleur qualifié / travailleuse qualifiée, vous pouvez obtenir un titre de séjour vous permettant de travailler si

  • votre qualification étrangère a été reconnue* ;
  • vous avez déjà reçu une offre d’emploi concrète. À cet égard, veuillez demander à votre futur employeur de remplir le formulaire « Déclaration d’emploi » ;**
  • vous avez reçu l’autorisation d’exercer (ou si vous avez reçu la garantie de son octroi) si vous souhaitez travailler dans un métier dit « réglementé » (par exemple dans le domaine de la santé) ;***
  • vous remplissez les conditions générales relevant du droit des étrangers, par exemple un passeport en cours de validité, des ressources financières suffisantes pour subvenir à vos besoins, etc.

Vous ne devriez déposer votre demande de visa que si vous remplissez toutes les conditions et disposez d’un dossier complet. Si votre qualification étrangère n’a pas encore été reconnue, votre demande de visa ne pourra être traitée.

* Si vous avez suivi votre formation professionnelle ou obtenu votre diplôme universitaire en Allemagne, il ne sera pas nécessaire de les faire reconnaître. Différents organismes sont responsables de la reconnaissance des qualifications étrangères. Vous trouverez des informations supplémentaires ci-dessous :
-
www.make-it-in-germany.com
- www.Anerkennung-in-Deutschland.de
- Hotline « Arbeiten und Leben in Deutschland » (Travailler et vivre en Allemagne) : +49 30 1815 - 1111
-
Office central de l’éducation à l’étranger
Si vous êtes titulaire d’un diplôme universitaire et que vous souhaitez travailler dans un métier non réglementé, il suffit éventuellement que votre diplôme universitaire figure dans la banque de données anabin. Pour plus d’informations, veuillez consulter la page suivante : https://anabin.kmk.org/anabin.html

** Le formulaire est disponible ici:

Erklärung zum Beschäftigungsverhältnis

Zusatzblatt A zum Formular « Erklärung zum Beschäftigungsverhältnis » (nur bei Visum zur Durchführung des Anerkennungsverfahrens)

L’emploi doit être assujetti à la sécurité sociale en Allemagne. Pour les détachements, des dispositions particulières s’appliquent.
*** Vous trouverez des informations sur les métiers réglementés sur le site Internet
www.anerkennung-in-deutschland.de. Les organismes qui délivrent l’autorisation d’exercer un métier décident également de la reconnaissance de votre qualification.

Si vous remplissez les conditions pour être reconnu(e) en tant que travailleur qualifié / travailleuse qualifiée, vous pouvez déposer une demande de carte bleue européenne si :

  • vous avez une offre d’emploi concrète pour une durée d’un an minimum,
  • l’emploi correspond à votre qualification,
  • votre salaire annuel brut sera égal ou supérieur à 55 200 euros.

Dans ce cas de figure, vous n’avez pas besoin de l’accord de l’Agence fédérale pour l’emploi.

Pour certains métiers* (médecins, main-d’œuvre qualifiée dans les domaines de l’ingénierie, des sciences naturelles, des mathématiques et de l’informatique), un salaire annuel brut de 43 056 euros est suffisant si l’Agence fédérale pour l’emploi a donné son accord.

Si vous ne remplissez pas les conditions pour la carte bleue européenne, vous pouvez recevoir un titre de séjour vous permettant d’exercer un emploi qualifié correspondant à votre qualification. Cela signifie que vous devez être en mesure d’exercer cet emploi concret grâce à votre qualification. Les métiers de manœuvre et les métiers ne nécessitant aucune formation professionnelle sont exclus ; il doit s’agir obligatoirement d’un emploi qualifié. L’Agence fédérale pour l’emploi vérifiera si votre qualification étrangère correspond à l’emploi que vous visez. 

* Vous trouverez ici la liste de ces métiers dit « STEM ».

Vous pouvez recevoir un titre de séjour vous permettant d’exercer un emploi qualifié correspondant à votre qualification. Cela signifie qu’il est également possible d’exercer un emploi dans une profession apparentée. Cependant, vous devez être en mesure d’exercer cet emploi concret grâce à votre qualification. Les métiers de manœuvre et les métiers ne nécessitant aucune formation professionnelle sont exclus ; il doit s’agir obligatoirement d’un emploi qualifié. L’Agence fédérale pour l’emploi vérifiera si votre qualification étrangère correspond à l’emploi que vous visez.

Oui. Si vous ne pouvez pas recevoir de carte bleue européenne et que votre salaire brut annuel n’atteindra pas les 45 540 euros, vous devez en plus disposer d’un plan de retraite approprié. Entrent en ligne de compte comme preuve de plan de retraite supplémentaire vos droits au régime obligatoire d’assurance vieillesse dans votre pays d’origine ou d’autres pays, les assurances vieillesse ou assurances vie privées, les biens immobiliers ou d’autres actifs.

Vous pouvez déposer une demande de titre de séjour pour chercheurs si vous avez conclu une convention d’accueil pour un projet de recherche avec un organisme de recherche public ou privé. Aucune procédure particulière de reconnaissance de qualification n’est nécessaire. Toutefois, vous devez au moins être titulaire d’un diplôme universitaire vous donnant accès à des programmes de doctorat. Il n’est pas impératif d’avoir un contrat de travail pour obtenir un titre de séjour pour chercheurs ; les boursiers peuvent notamment en faire la demande. Si vous remplissez également les conditions pour la carte bleue européenne, vous avez la possibilité de choisir entre cette dernière et le titre de séjour pour chercheurs. Si vous souhaitez venir en Allemagne pour suivre des études doctorales dans une université allemande, vous faites figure de chercheur / chercheuse si vous avez conclu un contrat de travail avec l’université ou un organisme de recherche. Si vous participez à un programme à temps plein sans contrat de travail, il vous faut déposer une demande de titre de séjour étudiant.

Pour les emplois dans le domaine des technologies de l’information et de la communication, il n’est pas nécessaire de fournir la preuve d’une qualification en tant que travailleur qualifié / travailleuse qualifiée si vous remplissez les conditions suivantes :

  • une qualification comparable que vous avez obtenue durant les sept dernières années au moyen de trois ans d’expérience professionnelle au minimum
  • un salaire brut annuel d’au moins 49 680 euros
  • des connaissances en allemand de niveau B1 ; dans certains cas justifiés, il est possible d’y faire abstraction (par exemple si vous prouvez que l’emploi concret nécessite exclusivement des connaissances en anglais).

Indépendamment de la qualification comme travailleur qualifié / travailleuse qualifiée, des titres de séjour peuvent être délivrés pour les emplois régis par le règlement relatif à l’autorisation d’exercer un emploi pour les étrangers nouvellement arrivés (« Beschäftigungsverordnung »). Cela inclut, par exemple, les cadres dans les entreprises, certains travailleurs détachés, les conducteurs routiers professionnels, les chefs cuisiniers spécialisés dans la cuisine de leur pays, les artistes, les sportifs, certains stagiaires et les travailleurs contractuels. Aucune procédure particulière de reconnaissance de qualification n’est généralement nécessaire. Si vous souhaitez travailler dans un métier réglementé, vous devez avoir reçu une autorisation d’exercer ou la garantie de son octroi. Par ailleurs, les ressortissants de certains pays* peuvent être autorisés à exercer n’importe quel emploi. Dans la plupart des cas, l’Agence fédérale pour l’emploi doit donner son accord. Pour le détachement (transfert temporaire intragroupe) de cadres, d’experts et d’employés stagiaires, un permis de détachement intragroupe (« ICT-Karte ») peut être délivré.

* Il s’agit des pays suivants :
l’Andorre, l’Australie, Israël, le Japon, le Canada, la République de Corée, Monaco, la Nouvelle-Zélande, Saint-Marin, les États-Unis (article 26, paragraphe 1 du « Beschäftigungsverordnung »).
Aussi jusque fin 2020 : l’Albanie, la Bosnie-Herzégovine, le Kosovo, la Macédoine du Nord, le Monténégro et la Serbie (article 26, paragraphe 2 du « Beschäftigungsverordnung »).

Le conjoint / La conjointe du travailleur qualifié / de la travailleuse qualifiée ainsi que ses enfants mineurs (donc ce qu’on appelle « la famille nucléaire ») peuvent déposer une demande de visa à des fins de regroupement familial. Ces demandes peuvent déjà être déposées quand le travailleur qualifié / la travailleuse qualifiée fait sa demande de visa. Pour que la décision de ces demandes soit favorable, il est primordial que la famille entière ait suffisamment de fonds pour subvenir à ses besoins et qu’elle dispose d’un logement suffisamment grand, et ce sans soutien de l’État allemand. En principe, on attend du conjoint / de la conjointe qu’il / elle acquière des connaissances en allemand avant même son arrivée en Allemagne. Par conséquent, lors de la demande de visa, il / elle devra déjà disposer d’un certificat de langue attestant du premier niveau de langue A1. Cette condition est toutefois sujette à des exceptions, par exemple si le travailleur qualifié / la travailleuse qualifiée remplit les conditions pour la carte bleue européenne. Les demandes de la famille nucléaire peuvent également être déposées ultérieurement. Dans ce cas aussi, des preuves attestant de l’emploi du travailleur qualifié / de la travailleuse qualifiée en Allemagne, de fonds suffisants pour vivre, d’un logement et de connaissances de la langue doivent être apportées. Si les enfants du travailleur qualifié / de la travailleuse qualifiée ayant 16 ans révolus prévoient de rejoindre leurs parents ultérieurement, ils doivent eux-mêmes déjà maîtriser l’allemand.

En tant que travailleur qualifié / travailleuse qualifiée, vous pouvez déposer une demande de visa valable pour une durée de six mois maximum vous permettant de chercher un emploi correspondant à votre qualification, du moment que votre qualification étrangère a été reconnue*. Si vous souhaitez travailler dans un métier dit « réglementé » (par exemple dans le domaine de la santé), vous devez fournir la preuve qu’on vous a garanti une autorisation d’exercer ou prouver qu’elle vous a été délivrée. Les travailleurs qualifiés ayant une formation professionnelle doivent prouver qu’ils disposent de connaissances en allemand qui correspondent à l’activité visée (généralement le niveau B1)**.

Le visa vous permet d’exercer des emplois à l’essai correspondants jusqu’à dix heures par semaine.

Un regroupement familial n’est pas encore prévu pour ce type de séjour.

* Si vous avez suivi votre formation professionnelle ou vos études universitaires en Allemagne, il ne sera pas nécessaire de les faire reconnaître. Différents organismes sont responsables de la reconnaissance des qualifications étrangères. Vous trouverez des informations supplémentaires ci-dessous :
-
www.make-it-in-germany.com
- www.Anerkennung-in-Deutschland.de
- Hotline « Arbeiten und Leben in Deutschland » (Travailler et vivre en Allemagne) : +49 30 1815 - 1111
-
Office central de l’éducation à l’étranger
Si vous êtes titulaire d’un diplôme universitaire et que vous souhaitez travailler dans un métier non réglementé, il suffit éventuellement que votre diplôme universitaire figure dans la banque de données anabin. Vous trouverez des informations supplémentaires ci-dessous : https://anabin.kmk.org/anabin.html

** Vous trouverez ici des informations concernant les métiers réglementés. Les organismes qui délivrent l’autorisation d’exercer un métier décident également de la reconnaissance de votre qualification.

Si la formation professionnelle que vous avez suivie à l’étranger n’est pas pleinement reconnue et que des déficits ont été constatés par rapport à une formation allemande correspondante, vous avez la possibilité de suivre des mesures de qualification en Allemagne pour permettre la pleine reconnaissance de votre formation. Pour de telles mesures d’ajustement, il vous est possible de séjourner en Allemagne pour une durée de 18 mois, durée pouvant être prolongée de six mois maximum. Pour bénéficier de cette possibilité, il est en général nécessaire d’avoir un niveau d’allemand égal ou supérieur au niveau A2. Un emploi peut être exercé de manière limitée parallèlement aux mesures d’ajustement.

Dans le cadre d’accords de placement conclus entre l’Agence fédérale pour l’emploi et les services de l’emploi dans certains pays pour des professions précises, il sera possible d’effectuer la procédure de reconnaissance en Allemagne et, parallèlement, d’exercer l’emploi visé.

Oui, vous pouvez également venir en Allemagne pour suivre une formation professionnelle scolaire ou une formation professionnelle en entreprise. Vous pouvez également suivre un cours de langue préparant à une formation ou en lien avec votre métier. Pour pouvoir suivre une formation qualifiée, vous devez prouver que vous disposez de connaissances en allemand équivalant au moins au niveau B1. Cela ne s’applique pas si les connaissances linguistiques nécessaires doivent être acquises dans un cours de langue préparatoire ou si elles ont été confirmées par l’établissement d’enseignement.

En plus de la formation, il vous est possible d’exercer un emploi jusqu’à dix heures par semaine.

Si vous êtes âgé(e) de 25 ans ou moins, vous pouvez également venir en Allemagne pour chercher une place de formation ; pour ce faire, vous devez disposer, entre autres, de connaissances en allemand équivalant au niveau B2 ainsi que d’un diplôme d’études secondaires d’une école allemande à l’étranger ou d’un diplôme de fin d’études secondaires donnant accès à des études supérieures. Un tel séjour est possible jusqu’à six mois.

Il est possible de faire des études en Allemagne, de même qu’il est possible de suivre des mesures préparant à des études supérieures telles qu’un cours de langue. En plus des études, vous pouvez exercer un métier jusqu’à 120 jours complets ou 240 demi-journées par an. Vous pouvez également venir en Allemagne pour faire un stage préparant à des études supérieures ; dans ce cas, vous pourrez exercer un emploi uniquement pendant les vacances. En outre, vous pouvez venir jusqu’à neuf mois en Allemagne pour chercher une place d’études. Il est interdit d’exercer un emploi pendant ce type de séjour.

Si vous avez déjà trouvé un employeur, vous pouvez l’autoriser à déposer pour vous une demande de procédure accélérée pour la main‑d’œuvre qualifiée* auprès du service des étrangers compétent pour le lieu où vous travaillerez à l’avenir. Le service des étrangers donne des conseils à votre employeur et l’aide à déposer une demande de reconnaissance de votre qualification étrangère. C’est également lui qui sollicite l’accord de l’Agence fédérale pour l’emploi. Les organismes de reconnaissance et l’Agence fédérale pour l’emploi doivent prendre leur décision dans un délai précis. Le montant des droits perçus pour cette procédure est de 411 euros. À cela s’ajoute les droits pour la reconnaissance de votre qualification. Si toutes les conditions pouvant être vérifiées en Allemagne sont remplies, le service des étrangers procède à la délivrance de ce que l’on appelle un « consentement préalable » qui vous sera envoyé par votre employeur. Dès que vous recevrez ce consentement préalable, vous pourrez prendre rendez-vous auprès de la représentation allemande à l’étranger afin de déposer une demande de visa ; ce rendez-vous doit avoir lieu dans les trois semaines suivant l’obtention du consentement préalable. Lors de ce rendez-vous, vous devrez présenter l’original du consentement préalable ainsi que d’autres documents**. En général, la représentation allemande à l’étranger décide de votre demande de visa dans un délai de trois semaines. Les droits de visa s’élèvent à 75 euros.

* La procédure accélérée pour la main-d’œuvre qualifiée est possible pour :
- les travailleurs qualifiés ayant une formation professionnelle
- les travailleurs qualifiés ayant une formation académique
- les travailleurs hautement qualifiés
- les chercheurs / scientifiques
- les cadres
- une formation professionnelle
- des mesures de reconnaissance des qualifications professionnelles étrangères

** Vous trouverez prochainement la liste des documents que vous devez présenter lors de la demande sur le site Internet de votre représentation allemande à l’étranger.

La procédure accélérée pour la main-d’œuvre qualifiée est uniquement disponible pour les cadres et quelques autres cas comparables. Votre employeur peut également déposer une demande de consentement préalable auprès de l’Agence fédérale pour l’emploi. Toutefois, l’Agence fédérale pour l’emploi ne vérifie que les conditions ayant trait à l’emploi même, pas les autres conditions s’appliquant pour la délivrance du visa. Même si vous avez besoin d’aide pour la reconnaissance de votre qualification en tant que travailleur qualifié / travailleuse qualifiée, cette procédure ne convient pas. En revanche, elle convient si, par exemple, vous souhaitez travailler temporairement en Allemagne dans le cadre d’un détachement.

Des informations et conseils sont notamment disponibles :

  • sur le portail d’information du gouvernement allemand pour la main-d’œuvre qualifiée étrangère « Make it in Germany » www.make-it-in-germany.com,
  • sur le portail d’information du gouvernement allemand sur la reconnaissance des qualifications professionnelles étrangères www.anerkennung-in-deutschland.de,
  • auprès des conseillers en matière de reconnaissance de la hotline « Arbeiten und Leben in Deutschland » (Travailler et vivre en Allemagne) sur Internet ou par téléphone au +49 30 1815 - 1111,
  • auprès du Service central de reconnaissance des qualifications professionnelles (abrégé en ZSBA, à partir du 1er mars 2020) et
  • auprès de plusieurs offres de conseil à l’étranger (par exemple les conseils en matière de reconnaissance dans le cadre de Pro Recognition dans plusieurs chambres de commerce et d’industrie allemandes à l’étranger ; vous trouverez un aperçu sur le site Internet www.anerkennung-in-deutschland.de).
Retour en haut de page